Revue de presse: Cresilas, technicité et investissement

De l'idée à l'objet. Pas de limites pour réaliser ce que vous avez imaginé.

Revue de presse: Cresilas, technicité et investissement

Article paru en juin 2016 dans  4M, Moules, Maquettes, Modèles, Métiers associés, organe d’expression de la filière française des moules et de ses industries partenaires.

Avec bientôt soixante machines d’impression 3D installées sur trois sites, Cresilas est l’un des principaux spécialistes français de ce domaine.

Philip Hoarau est un fin connaisseur de l’impression 3D. Électronicien de formation, il participa au début des années 90 au lancement et à l’installation en France des premières machines de stéréolithographie, avant de créer en 1993 sa société de prototypage rapide, Cresilas. Ses compétences et sa passion pour l’électronique et les technologies LED et laser l’on même conduit à se relancer en 2007 avec un associé ingénieur dans la conception d’imprimantes 3D en créant Phidias Technologies. La technologie brevetée MovingLight combinant une source de lumière à base de LED à forte puissance et un système de projecteur à micro-puces électroniques pour constituer une forme de stéréolithographie rapide, a motivée le rachat de Phidias en 2013 par le groupe industriel Gorgé pour créer le constructeur français Prodways installé aux Mureaux dans les Yvelines.

Plus de 20 ans après sa création, Cresilas a réalisé en 2015 un c.a. de 5,8 millions d’euros, avec 20 salariés au siège de Marcoussis dans l’Essonne, sept à Marmande dans le Lot-et-Garonne et quatre à Fesches-le-Châtel dans le Doubs. Les trois sites sont équipés de leurs propres moyens de conception et de prototypage rapide. Au total, la société dispose de 56 machines de diverses technologies additives. Huit techniciens de BE travaillent à plein temps aux tâches de conception en utilisant les logiciels Catia et SolidWorks, NX, Rhinoceros et Delcam.

A son démarrage, le site de Marmande a été implanté au sein même du Lycée professionnel suite à une rencontre entre son P. Hoarau et le proviseur qui souhaitait créer dans son établissement une filière de formation dédiée à l’impression 3D. Malgré l’originalité de cette demande d’intégration d’une société commerciale dans un lycée public, la demande fut acceptée par le ministère. Travaillant prioritairement pour l’aéronautique, ce site installé depuis l’été 2015 dans de nouveaux locaux indépendants connaît un fort développement. Son équipe technique s’étoffe de plus en plus parallèlement à son parc d’équipement. Même séparé du lycée, Cresilas continue d’accueillir des lycéens en formation.

Cresilas est équipé d’à peu près toutes les technologies de fabrication additive plastique actuellement existantes. Compte tenu de la typologie de sa clientèle, aéronautique, automobile, médical et cosmétiques, la stéréolithographie et le frittage laser de poudres plastiques sont les plus utilisés. La spécificité des technologies de frittage de poudres métalliques, notamment pour les post-traitements à appliquer aux pièces, ont conduit Cresilas à moins s’y investir. L’atelier dispose d’une petite EOS M270. Mais la société fait plus souvent appel à des partenaires spécialisés pour répondre aux demandes dans le domaine de la production de pièces et prototypes métalliques.

Tout cela a un coût : la société a investit plus de quatre millions d’euros ces trois dernières années. Les investissements les plus représentatifs ont été une machine de frittage de poudres EOS P396 et en première française, une station VoxelJet.

La technologie EOS permet de créer des pièces en PA très résistantes. Avec sa douzaine d’équipements de cette marque, Cresilas peut imprimer des objets mesurant jusqu’à 700 mm. L’EOS P396 est un nouveau modèle plus rapide et économe en énergie qui offre un volume d’impression de 340 mm x 340 mm x 600 mm.

Investissement conséquent réalisé en 2014, près de 700 000 euros, la station Voxeljet VX1000 imprime des maîtres-modèles à cire perdue destinés à la fonderie. Elle fonctionne par technologie 3DP consistant en l’agglomération de poudres de PMMA par jets de liant. Cresilas réalisait déjà par stéréolithographie Quick Cast de cires des maîtres-modèles pour des carters de boîtes de vitesse pour la Formule 1. Cette technologie VoxelJet lui a permis de renforcer son offre de prestations dans ce domaine en forte croissance.

 

Source: http://www.plastiques-flash.com/index_html_files/4m8.pdf